Cnaeus Petronius Probatus Iunior Iustus

mosaique romaine

Par • Publié dans : Corpus Legio VIII

Légat entre 232 et 227 ?

dédicace honorifique gravée
Cn(aeo) Petronio / Probato / Iu[ni]ori Iusto c(larissimo) v(iro) / leg(ato) [l]egion(is) duarum / XII[II] Gemin(ae) et VIII Aug(ustae) / Se[verianar(um) Alexandr]i[an(arum)] / procons(uli) provinc(iae) Cretae / leg(ato) provinc(iae) Achaiae / prae[t(ori)] fideic[om]missar(io) / tribuno p[le]bi / [quae]stori [provi]nciae / [A]fric[ae] / [cura]tori r[ei] pu[b]licae / Ardeat[i]norum / quattuorvir(o) viarum / curandarum / M(arcus) Terentius Aelianus / |(centurio) l[eg(ionis) V]III Aug(ustae) / pr[aesi]di iustissimo.1)CIL, X, 01254 = D 01179. Latium, Nola. A Cnaeus Petronius Probatus Iunior Iustus, homme très illustre, légat des deux légions XIIII Gemina et VIII Augusta Severiana Alexandriana, proconsul de la province de Crête, légat de la province d’Achaïe, préteur fidéicommissaire, tribun de la plèbe, questeur de la province d’Afrique, curateur d’Ardea , quattuorvir chargé de la voirie, le centurion Marcus Terentius Aelianus de la VIIIe Augusta, en reconnaissance d’une défense très juste.

Les origines

Le centurion Marcus Terentius Aelianus éprouva le besoin de faire graver ses remerciements à Nola, en Campanie. Cela nous donne à penser que Cnaeus Petronius Probatus Iunior Iustus était peut-être originaire de Nola ou même que le centurion et son légat étaient tous deux natifs de cette cité.

La carrière des honneurs

Cette dédicace honorifique nous donne les principales étapes du cursus honorum de Cnaeus Petronius Probatus Iunior Iustus.

  • Quattuorviro viarum curandum : Il commence sa carrière par une des fonctions du Vigintivirat 2)Le cursus sénatorial commence par des fonctions préliminaires, le tribunat de légion et levigintivirat. Le vigintivirat comprend quatre commissions : des fonctions relatives à l’état civil des citoyens (X viri stlitibus judicandis), à la frappe de la monnaie au nom du Sénat (III viri auro argento aere flando feriundo), à la justice et à la police chargée des exécutions capitales (III viri capitales), enfin à la direction de la voirie urbaine (IV viri viarum curandarum). Avant les Flaviens la carrière débute par la fonction de Tribun, dans une légion, et se poursuit par le Vigintivirat. Après les Flaviens, le « cursus honorum » débute par le vigintivirat., quattuorvir pour l’entretien des rues, donc il a alors au moins 17 ans. Curieusement le tribunat militaire qui devrait suivre n’est pas mentionné.
  • Quaestori provinciae Africae : Il surveille les finances dans la province d’Afrique et cette fonction de questeur signale qu’il est âgé d’au moins 25 ans.
  • Tribuno plebi : Tribun de la Plèbe, il n’appartiendrait donc pas à la classe des Patriciens puisque ceux-ci en sont exemptés.
  • Praetori fideicommissario : Vers ses trente ans, il parvient à la Préture après avoir franchi les premières étapes d’un cursus sénatorial classique (sauf le tribunat militaire qui pourrait être un oubli du lapicide ?).
  • Curatori rei publicae Ardeatinorum : Haut fonctionnaire de rang prétorien, Petronius Probatus exerce une curatelle sur les comptes des décurions de la cité d’Ardea, petite cité du Latium. Ses activités du Curator rei publicae demeurent plus ou moins lointaines mais permettent à l’Empereur de conserver des recettes locales 3)Sous les Sévères, un rôle considérable est donné à ces grands corps expéditionnaires organisés pour une seule expédition et commandées par un Dux..

Cnaeus Petronius Probatus Iunior Iustus occupe ensuite des fonctions prétoriennes

  • Deux commandements légionnaires, celui de la XIIII Gemina basée à Carnuntum, en Pannonie supérieure et celui de la VIII Augusta, basée à Argentorate. Les épithètes Severiana Alexandriana datent cette légation du principat de Sévère Alexandre. Elles viennent en premier sur l’épigraphe et démontrent que c’est bien en tant que légat légionnaire que Petronius Probatus intervint en faveur de son centurion et, probablement, compatriote.
  • Légat proconsulaire de la province d’Achaïe 4)Herbert BOX, Roman Citizenship In Laconia, Part II, JRS, 22, 1932, pp. 165-183., une province sénatoriale dont les gouverneurs sont choisis parmi les anciens préteurs.
  • Proconsul de la Province de Crête.

Le titre honorifique de « clarissimus vir» rappelle son appartenance à la classe sénatoriale.

Légat d’Auguste propréteur

Deux autres inscriptions nous permettent de suivre son cursus comme légat d’Auguste propréteur dans une province impériale, la Numidie, vraisemblablement dans les années 232-235 5)Eric Birley, The Governors Of Numidia , A.D. 193-268, JRS, 40, 1950, part I et II, pp 60-68..

autres sources
Cn(aeo) Pe[tronio] / Probato I[uni]/ori Iusto le[g(ato)] / Aug(usti) pr(o) pr(aetore) c(larissimo) v(iro) / praesidi exem/pli [[[rarissimi 3]]] / [[IAC[3]RI ad]]/[[vocatus]] patro/no 6)CIL, VIII, 08327 = ILAlg-02-03, 07911. Numidia, Djemila / Cuicul.
[Cnaeo] Petronio / [Pro]bato Iuniori / [Iust]o leg(ato) Aug(usti) pr(o) / [pr(aetore)] praesidi / [provin]ciae Num/[idiae le]g(ato) leg(ionum) du/[arum XII]II Gemin(ae) / [et VIII Aug(ustae) Sever(ianarum)] / [Alexandrian(arum)] / [proco(n)s(uli) prov(inciae) Cre]/[tae leg(ato) prov(inciae) Achaiae] / [pr(aetori) fideicommis]/[sa]rio t[rib(uno) pl(ebis)] / quaesto[ri prov(inciae)] / Africae cu[rat(ori)] / [r]ei p(ublicae) Ardea[tin(orum)] / [II]IIviro vi[arum cura]ndarum / [3]S / [7)AE 1967, 00579. Numidia, Tazoult-Lambese / Lambaesis.

Qu’ils soient de rang prétorien ou de rang consulaire, les gouverneurs des provinces impériales portent le titre de « legatus Augusti pro praetore » et donc aucune occurrence ne nous permet de savoir si Petronius Probatus devint consul.

Dater l’inscription

L’épitaphe ne mentionne pas les fonctions de légat d’Auguste propréteur de Petronius Probatus en Numidie, poste qu’il aurait occupé de 232 à 235 8)Eric Birley, The Governors Of Numidia , A.D. 193-268, JRS, 40, 1950, part I et II, pp 60-68., elle daterait donc du début du principat de Sévère Alexandre (222-235).

References   [ + ]

1. CIL, X, 01254 = D 01179. Latium, Nola.
2. Le cursus sénatorial commence par des fonctions préliminaires, le tribunat de légion et levigintivirat. Le vigintivirat comprend quatre commissions : des fonctions relatives à l’état civil des citoyens (X viri stlitibus judicandis), à la frappe de la monnaie au nom du Sénat (III viri auro argento aere flando feriundo), à la justice et à la police chargée des exécutions capitales (III viri capitales), enfin à la direction de la voirie urbaine (IV viri viarum curandarum). Avant les Flaviens la carrière débute par la fonction de Tribun, dans une légion, et se poursuit par le Vigintivirat. Après les Flaviens, le « cursus honorum » débute par le vigintivirat.
3. Sous les Sévères, un rôle considérable est donné à ces grands corps expéditionnaires organisés pour une seule expédition et commandées par un Dux.
4. Herbert BOX, Roman Citizenship In Laconia, Part II, JRS, 22, 1932, pp. 165-183.
5, 8. Eric Birley, The Governors Of Numidia , A.D. 193-268, JRS, 40, 1950, part I et II, pp 60-68.
6. CIL, VIII, 08327 = ILAlg-02-03, 07911. Numidia, Djemila / Cuicul.
7. AE 1967, 00579. Numidia, Tazoult-Lambese / Lambaesis.

Auteur : Legion VIII Augusta

Histoire vivante et reconstitution historique du Ier siècle après J.C.

A voir aussi