Mules et Mulets des Pyrénées

Par • Publié dans : Armée romaineMonde romain

La mule et le mulet des Pyrénées est un type de mule reconnue par le Ministère de l’Agriculture depuis 2005 et par les haras nationaux depuis 2012, suite à l’approbation du règlement du stud-book*.

Origine ^

Cet animal naît du croisement entre un âne des Pyrénées ou d’un baudet catalan et une jument trait bretonne, Mérens, ou autre (demi-sang, etc…). C’est une mule légère et distinguée. Comme tous les hybrides, il est presque exclusivement stérile. Le produit mâle, appelé mulet, est stérile. La femelle, appelée mule, n’est qu’exceptionnellement féconde. Les nouvelles techniques de reproduction sont parfaitement adaptées à son élevage.
La mule des Pyrénées n’a pas de standard fixe mais tend à être légère et distinguée. La robe est généralement de couleur noire ou bai brun, et le poids n’excède pas 600 kg, pour une taille maximale de 1,60 m. La mule est excellente pour le travail, elle peut porter des charges de 200 kg.

mules_pyrennees

Caractéristiques ^

Sa longévité est supérieure de 45 % à celle du cheval. Son entretien est économique, il consomme 40 % de moins que le cheval et est 30% plus puisant. Il est infatigable et toujours régulier dans son utilisation.

Utilisation ^

Animal de caractère, dur au travail, docile d’emploi, d’un calme absolu dans les conditions délicates, il s’adapte, grâce à sa résistance et à sa robustesse, à toutes les situations, toutes les conditions climatiques et aux terrains les plus variés.
Son adresse légendaire lui a donné le pied sûr, son tempérament généreux le rend agréable à utiliser.

Zone d’élevage : les Pyrénées ^

Il est élevé sur le plateau de Lannemezan et en zone montagneuse. La qualité de son élevage est due à la particularité de son terroir et au savoir-faire séculaire des Pyrénéens, qui ont su allier la tradition à l’évolution des besoins.

Historique ^

On trouve la trace du mulet aux temps des romains qui l’utilisaient comme bête de charge dans leur Empire, particulièrement en Espagne et en Gaule. Au XIII ème siècle le mulet est le produit d’une industrie florissante dans le Midi de la France. Nous savons qu’elle est très présente dans les haras depuis le début du XIXème siècle, grâce à une anecdote racontant la visite de Napoléon en 1808 au dépôt d’étalons de Gelos. Les chiffres de la production de mules des Pyrénées sont peu connus pour la période du XIXème siècle, car cette production était destinée à l’Espagne. C’était une sorte de trafic, car les éleveurs, pour aller vendre leurs animaux en Espagne, ne passaient pas par les postes frontières pour éviter de payer des taxes. La discrétion était donc de mise pour ce commerce.
A cette même époque, la production de mules était élevée car, pour les éleveurs, c’était 2 à 3 fois plus rémunérateur que de produire des chevaux de cavalerie légère, dont la remonte militaire avait pourtant besoin.
L’utilisation du mulet dans les armées s’est progressivement amenuisée du fait de la mécanisation à partir de 1914. Jusqu’en 1950 la France a pu assurer la pérennité de sa production grâce à de grosses exportations dans de nombreux pays à climat chaud.
Cette grande production s’amenuise avec la mécanisation de l’agriculture. Pourtant, jusqu’en 1972, l’Armée Française a utilisé des mulets pour les Chasseurs alpins.

Actuellement il trouve une place de choix comme animal utilitaire dans les différents circuits économiques en développement.

Sources ^

* Un stud-book est un répertoire dans lequel sont inscrits tous les reproducteurs et poulains portant l’appellation d’une race ainsi que les naisseurs français. Le règlement définit les conditions permettant de porter l’appellation d’une race et de reproduire dans la race. Tous les stud-books doivent respecter certaines conditions générales de tenue tout en prenant en compte les spécificités des races régies.

Auteur : Légion VIII Augusta

La Legion VIII Augusta, est une association culturelle loi 1901, d’éducation populaire agréée, complémentaire de l’enseignement public, déclarée d’intérêt général, fondée en 1995 et basée à Autun (71) en Bourgogne. Elle est constituée de passionnés et de professionnels issus de plusieurs branches institutionnelles liées à la culture et à l’éducation: histoire, archéologie, histoire de l’art, patrimoine, langues anciennes, sciences et techniques ou encore spectacle vivant. Elle est spécialisée dans la vulgarisation des connaissances sur l’époque romaine et dans la valorisation des humanités classiques.

A voir aussi

Menu