Le mur d’Antonin

Par • Publié dans : Patrimoine culturel

La construction d’un second mur ^

 

Carte des murs d'Hadrien et d'Antonin
Carte des murs d’Hadrien et d’Antonin

Le mur d’Antonin, moins connu que le mur d’Hadrien, n’en n’est pas moins important et impressionnant tant par sa construction que par sa durée d’occupation. Érigé sous le règne de l’empereur Antonin le Pieux (138-161), il correspond à la frontière la plus septentrionale de la Britannia qui, en Écosse, rejoint l’estuaire du Forth (firth of Forth) à l’Est à celui de la rivière Clyde à l’Ouest. Moins long que le mur d’Hadrien, il parcoure en effet 40 miles romains (soit environ 60 km) de Bo’ness à l’est à Old Kilpatrick à l’ouest.

A ce jour, 17 forts sont connus sur son parcours, soit un tous les 3 miles environ, ainsi que plusieurs fortins. Ce ne sont pas moins de 6 à 7 000 hommes qui furent ainsi stationnés aux confins de la Bretagne romaine. Sa construction débute dans les années 139-143 ap. J.-C. soit un siècle après la conquête de la Britannia par l’empereur Claude. Sa construction et sa garde furent laissées à plusieurs légions (la VI e Victrix, la XX e Valeria Victrix et la II e Augusta ou encore la I e Italica) secondées par des cohortes d’auxiliaires aux origines diverses (Nerviens, Thraces…). Sa construction fut ordonnée pour protéger des attaques des tribus calédoniennes venant du Nord, à savoir de l’actuelle Écosse.

Protégé par un large et profond fossé (parfois plus de 5 m), il mesurait 3 m de hauteur sur 5 m de largeur. Il est couramment admis qu’il était construit en bois et mottes de gazon le tout surmonté d’une palissade, mais une construction en dur est tout à fait possible même s’il ne reste plus de visibles que les vestiges du fossé et des levées de terre attenantes. A la différence d’Hadrien, l’empereur Antonin n’a jamais mis les pieds en Britannia ce qui ne l’empêche cependant pas de commémorer cette dernière et les guerres qui y ont été menées par le biais d’émissions monétaires.

En 143, Antonin fait frapper des sesterces avec au revers la Britannia et en 154, une autre série monétaire figure la Bretagne ; il s’agit d’as qui ne se retrouvent qu’en Grande-Bretagne et qui pourraient correspondre à une paie ou donativum pour les troupes basées en Britannia. 20 ans après le début des travaux de construction et à peine achevé, le mur d’Antonin est intégralement démantelé et les troupes s’installent à nouveau à l’emplacement de l’ancien mur d’Hadrien qui est reconstruit à ce moment-là et dont les vestiges sont aujourd’hui toujours visibles.

Visite sur le mur d’Antonin ^

Le Hunterian Museum de Glasgow
Le fort romain de Bar Hill
Le fort romain de Rough Castle
Le National Museum of Scotland

Auteur : Légion VIII Augusta

La Legion VIII Augusta, est une association culturelle loi 1901, d’éducation populaire agréée, complémentaire de l’enseignement public, déclarée d’intérêt général, fondée en 1995 et basée à Autun (71) en Bourgogne. Elle est constituée de passionnés et de professionnels issus de plusieurs branches institutionnelles liées à la culture et à l’éducation: histoire, archéologie, histoire de l’art, patrimoine, langues anciennes, sciences et techniques ou encore spectacle vivant. Elle est spécialisée dans la vulgarisation des connaissances sur l’époque romaine et dans la valorisation des humanités classiques.

A voir aussi

Menu