Pline l’Ancien

Pline l'Ancien

Par • Publié dans : Monde romain

« Notre but est de décrire les phénomènes évidents, pas d’en dépister les causes. »

Gaius Plinius Secundus, dit Pline l’Ancien, (né en 23 ap. J.-C. et mort en 79, lors de l’éruption du Vésuve) écrivain et naturaliste, auteur des 160 volumes de son « Histoire naturelle ».

Caius Plinius Secundus ^

Caius Plinius Secundus, dit Pline l’Ancien, est un homme de lettres, un historien et un naturaliste né en août 23, sans doute à Côme, dans une famille appartenant à l’ordre équestre, plutôt aisée.
Ami et compagnon d’armes de Titus, fils de Vespasien, à qui il dédicace son ouvrage « l’Histoire Naturelle », il meurt en août 79 asphyxié par les fumées du Vésuve. Il n’avait pas hésité à s’embarquer en dépit du danger pour organiser les secours mais aussi pour satisfaire sa curiosité à l’égard des phénomènes telluriques extraordinaires.

Pline le Jeune, son neveu et fils adoptif, raconte qu’en été Pline l’Ancien se livre à l’étude dès la tombée du jour, et en hiver dès une heure du matin. À tout moment, pendant ses repas ou en voyage, il a toujours à ses côtés un lecteur et un copiste auquel il dicte des extraits de ce qu’il entend lire. Son oeuvre est dominée par l’idée d’une nature « souveraine créatrice », idée inspirée notamment par la doctrine stoïcienne, qui critique tout ce qui corrompt la nature, c’est à dire le luxe, les moeurs déréglées…

Naturalis Historiae ^

« Naturalis Historiae » (l’Histoire Naturelle) est un ouvrage de compilation, unique en son temps, qui a irrigué toute la pensée occidentale. Composé de 37 livres, elle représente une collection de données et de connaissances sans équivalent dans l’Antiquité gréco-romaine. Ses textes s’intéressent aux objets d’étude d’histoire naturelle, aux corps célestes, aux phénomènes météorologiques, à la géographie physique et surtout à l’homme et à ses activités. Cette encyclopédie regroupe l’essentiel des savoirs de son temps et fourmille de renseignements précieux et de petites histoires.

Histoire Naturelle de Pline. Copie du Moyen Âge
Histoire Naturelle de Pline. Copie du Moyen Âge

L’Histoire Naturelle de Pline se découpe en plusieurs parties :

  • Le premier livre expose la structure de l’univers
  • Les livres III et IV sont consacrés à la géographie
  • Les livres VII à XI à tous les êtres vivants, hommes et animaux
  • Les livres XII à XIX à la botanique
  • Les livres XX à XXXII à la médecine
  • Les livres XXXIII à XXXVII traitent des minéraux, métaux et pierres précieuses.

Le Comte de Buffon, dans son « Discours premier sur l’histoire naturelle », nous en dit un peu plus sur Pline l’Ancien :

« Pline, a voulu tout embrasser ; et il semble avoir mesuré la nature, et l’avoir trouvée trop petite encore, pour l’étendue de son esprit. Son Histoire Naturelle comprend, indépendamment de l’histoire des animaux, des plantes et des minéraux, l’histoire du ciel et de la terre, la médecine, le commerce, la navigation, l’histoire des arts libéraux et mécaniques, l’origine des usages, enfin toutes les sciences naturelles et tous les arts humains ; et ce qu’il y a d’étonnant, c’est que, dans chaque partie, Pline est également grand. L’élévation des idées, la noblesse du style, relèvent encore sa profonde érudition. Non-seulement il savait tout ce qu’on pouvait savoir de son temps, mais il avait cette facilité de penser en grand qui multiplie la science ; il avait cette finesse de réflexion de laquelle dépendent l’élégance et le goût, et il communique à ses lecteurs une certaine liberté d’esprit, une hardiesse de penser, qui est le germe de la philosophie. Son ouvrage, tout aussi varié que la nature, la peint toujours en beau : c’est, si l’on veut, une compilation de tout ce qui a été fait d’excellent et d’utile à savoir ; mais cette copie a de si grands traits, cette compilation contient des choses rassemblées d’une manière si neuve, qu’elle est préférable à la plupart des ouvrages originaux qui traitent des mêmes matières. »

Auteur : Sabina

A voir aussi

Menu