Publius Tullius Varro

mosaique romaine

Par • Publié dans : Corpus Legio VIII

Tribun laticlave sous le principat de Vespasien ? ^

[P(ublio) Tullio Varroni Stel(latina) ] / Xvir(o) stlitib(us) [iudicandis], / tr(ibuno) mil(itum) leg(ionis) VIII bis August(ae) / q(uaestori) urbano pro q(uaestore) provinc(iae) / Cretae et Cyrenarum / aedili pl(ebis) pr(aetori) legato divi / Vespasiani leg(ionis) XIII Geminae / proco(n)s(uli) provinc(iae) Macedoniae / P(ublius) Tullius Varro / optimo patri.01)CIL XI , 03004 = D 01002 . Etruria, Viterbe. A Publius Tullius Varro de la tribu Stellatina, décemvir judiciaire , tribun militaire de la VIIIe légion Auguste, questeur urbain, proquesteur de la province de Crète et de Cyrénaïque, édile de la plèbe, préteur, légat du divin Vespasien de la XIIIe légion Gemina, proconsul de la province de Macédoine, Publius Tullius Varro à son « père très bon ».

Notre tribun, Publius Tullius Varro, appartient à une famille étrusque originaire de Tarquinia et fort riche puisqu’elle possède de grands domaines fonciers autour de Viterbe 02)CIL XI, 03003 = D 05771 (p 185) = AE 2002, +00471. Etruria, Viterbe.
Mummius Niger / Valerius Vegetus consular(is) / aquam suam Vegetianam quae / nascitur in fundo Antoniano / Maiore P(ubli) Tulli Varronis cum eo loco / in quo is fons est emancipatus duxi[t] / per millia passuum V(milia)DCCCCL in vil/lam suam Calvisianam quae est / ad aquas Passerianas suas compara/tis et emancipatis sibi locis itineri/busque eius aquae a possessoribus / sui cuiusque fundi per quae aqua / s(upra) s(cripta) ducta est per latitudinem structu/ris pedes decem fistulis per latitudi/nem pedes sex per fundos Antonian(um) / Maiorem et Antonianum Minor(em) / P(ubli) Tulli Varronis et Baebianum et / Philinianum Avilei Commodi / et Petronianum P(ubli) Tulli Varronis / et Volsonianum Herenni Polybi / et Fundanianum Caetenni Proculi / et Cuttolonianum Corneli Latini / et Serranum inferiorem Quintini / Verecundi et Capitonianum Pisibani / Celsi et per crepidem sinisterior(em) / viae publicae Ferentiens<i=E>s et Scirpi/anum Pisibaniae Lepidae et per viam / Cassiam in villam Calvisianam suam / item per vias limitesque publicos / ex permissu s(enatus) c(onsulto) // ]alis et [3]/sis et Scirpi[anum Pi]sibaniae Lepidae / et per viam Cassiam in villam suam / Calvisianam item per vias limit[es]/que publicos ex permissu s(enatus) c(onsulto)
.
Le dédicant, Publius Tullius Varro qui adresse cette épigraphe à son père, « optimo patri », pourrait être le consul suffect de l’époque de Trajan 03)CIL XI, 03366 , Etruria, Corneto, Traquinii.
[Th]ermas municipi[i 3]s quas P(ublius) Tullius / pater eius co(n)s(ularis) Au[g(usti) legato s]estertio ter et tr(icies) / testamento f[ieri iussi]t adiecta pecunia / ampliatoqu[e ope]re perfecit
. Son hommage, retrouvé en pleine campagne dans une de leurs villas, nous donne le cursus sénatorial de son géniteur dans l’ordre direct.

  • Xviro stlitibus iudicandis : Publius Tullius Varro commence sa carrière par une des fonctions du vigintivirat 04)Le cursus sénatorial commence par des fonctions préliminaires, le tribunat de légion et levigintivirat. Le vigintivirat comprend quatre commissions : des fonctions relatives à l’état civil des citoyens (X viri stlitibus judicandis), à la frappe de la monnaie au nom du Sénat (III viri auro argento aere flando feriundo), à la justice et à la police chargée des exécutions capitales (III viri capitales), enfin à la direction de la voirie urbaine (IV viri viarum curandarum). Avant les Flaviens la carrière débute par la fonction de Tribun, dans une légion, et se poursuit par le Vigintivirat. Après les Flaviens, le « cursus honorum » débute par le vigintivirat., celle de décemvir chargé de résoudre les différents d’état civil.
  • Tribuno militum legionis VIII Augustae : Il accomplit son “service militaire” comme tribun laticlave dans la VIIIe légion Auguste basée à Novae ou à Mirebeau.
  • Quaestori urbano : Cette questure urbaine, obtenue dés 69, permet au jeune magistrat de poursuivre sa carrière tout en restant à Rome. Ce poste très recherché pourrait donc témoigner d’une faveur impériale.
  • Proquaestore provinciae Cretae et Cyrenarum : Envoyé dans la province de Crète et de Cyrénaïque, il remplit les fonctions de Questeur.
  • Aedili plebis, praetori : Il devient Edile (ou tribun) de la Plèbe puis préteur. Cette préture, obtenue en 74, lui donne accès à deux fonctions prétoriennes :
  1. Legato divi Vespasiani legionis XIII Geminae : le commandement légionnaire, en tant que légat de Vespasien, de la XIIIe légion Gemina, basée alors à Poetevio (Ptuj, Slovénie).
  2. Proconsuli provinciae Macedonia : le proconsulat de la province de Macédoine, au plus tard au début du principat de Domitien 05)Alfred Von DOMAZEWSKI, Rheinisches Museum, XLVII, 1892, p.211.

Publius Tullius Varro aurait donc accompli l’essentiel de son cursus sous les Flaviens. Il semblerait disparaître après cette dernière magistrature, peut-être victime de la peste de 8006)Ronald SYME, Antonius Saturninus, JRS, LXVIII, 1978, p.17.
SUETONE, pestilentia quanta non temere alias, Divus Titus, 8,3.
. Son fils, le dédicant, parviendra au consulat sous Trajan. Ses deux petits fils, Publius Dasumius Rusticus, adopté par le consul Lucius Dasumius et Publius Tullius Varro accéderont à cette haute fonction sous Hadrien.

Stemma ^

Stemma simplifié des Tullius Varro
Publius Tullius Varro
Tribun laticlave de la VIIIe Augusta
Proconsul de Macédoine
I
I
Publius Tullius Varro, le dédicant
Consul suffect sous Trajan07) CIL XI, 3366
I
_______________________I_______________________
I
Pubius Dasumius Rusticus
Adopté par Lucius Dasumius
consul en 119, avec Hadrien comme collègue.
I
Publius Tullius Varro filius Varronis
Praefectus aerarii Saturni (123-125)
consul suffect en 12708)CIL XI, 03364 = D 01047. Etruria , Corneto, Tarquinii.
P(ublio) Tullio / Varrionis fil(io) / Stel(latina) Varroni co(n)s(uli) / auguri proco(n)s(uli) provinc(iae) / Africae leg(ato) Aug(usti) pro pr(aetore) / Moesiae superior(is) curat(ori) / alvei Tiberis et riparum / et cloacarum urbis praef(ecto) / aerari(i) Saturn(i) proco(n)s(uli) prov(inciae) / Baeticae ulterioris Hispa/niae leg(ato) leg(ionis) XII Fulminatae / et VI Victris P(iae) F(idelis) / praetori aedil(i) Ceriali / quaestori urb(ano) tribuno / milit(um) leg(ionis) XVI Fl(aviae) Xviro stlitibus / iudicand(is) praetori Etruriae quin/quennali Tarquinis / P(ublius) Tullius Callisto posuit

Notes   [ + ]

Auteur : René Cubaynes

Agrégé de l’Université, Docteur ès Sciences, titulaire d'une thèse post doctorale sur l'armée romaines : les hommes de la VIIIè Legion Auguste. Président fondateur de la Légion VIII Augusta, et aussi Legatus, connu sous le nom de Marcus Iulius Gallus.

A voir aussi

Menu