Palladius

« Moulins de Barbegal » Maquette exposée au Musée Départementale de l’Arles Antique

Par • Publié dans : Monde romain

Paladius Rutilius Taurus Emilianus, dit Palladius, connu aussi sous le nom de Pallade au moyen-âge, était un écrivain romain, daté diversement soit de la fin 4ème siècle ou de la première moitié du 5ème siècle. Il est principalement connu pour son livre sur l’agriculture, l’Opus Agriculturae, également connu sous le De re rustica.
Les Palladii étaient une famille gallo-romaine de premier plan et le nom de Palladius (Pallade) son nom de famille et Emilianus son surnom (cognonem). À la fin de l’antiquité, la convention de la tria-nomina pour les hommes romains n’était plus la norme, et de grandes variations peuvent exister et contribue à l’incertitude sur le bon ordre de ses noms. Mais dans un de ses manuscrits il se dénomme « vir inlustris », indication formelle à la fin de l’antiquité pour décrire qu’il était revêtu d’une haute dignité au sein des sénats de Rome et de Constantinople.
On connaît peu de choses sur cet auteur, si ce n’est qu’il nous apprend qu’il possédait des terres dans la campagne napolitaine et en Sardaigne et qu’il en dirigeait l’exploitation.

Traité d’économie rurale ^

Palladius s’appuie fortement sur les écrivains agricoles antérieurs, principalement Columelle et Gargilius Martialis mais aussi des Géoponiques grecs, dont il possédait un exemplaire complet. Il semble aussi avoir une certaine connaissance de l’agriculture ainsi que de l’expérience en tant que propriétaire en Italie et en Sardaigne. Palladius rassemble ses observations et ses expériences dans son De Re Rustica en quatorze livres.

  • Le premier livre contient une introduction générale à l’économie rurale : situation de la ferme, qualités du sol, construction des bâtiments (avec des détails très précieux d’architecture et d’aménagement intérieur — fenêtres, chambres, citernes, réfrigération des caves, etc.), celliers, greniers, huilerie, étables et écuries, poulaillers (chapitres sur les pigeons, poules, faisans, paons), jardins, ruches, etc.
  • Les douze livres suivants traitent des travaux propres à chaque mois de l’année : jardinage, tenue de la maison, viticulture, récolte des fruits, art de faire divers vins, récolte du miel, confection de l’huile d’olive et autres, des confitures, de l’hydromel, du verjus, etc.
  • Le quatorzième livre, De Medicina Veterinaria, a été redécouvert que dans le debut du 20ème siècle, et donne des instructions pour le soin des animaux et des éléments de la science vétérinaire.
  • La plupart du travail est en prose, mais le dernier livre, autrefois appelée livre 14, sur la greffe des arbres, se compose de quatre-vingt-cinq couplets de vers élégiaques et est dédicacé au savant Pasiphile, auquel Palladius a dédié son ouvrage.

Moulins à eau ^

Le livre est connu pour sa référence à un moulin à eau dans le chapitre 1, article 42, où Palladius suggère que les eaux usées d’un aqueduc devraient être utilisées pour piloter un moulin. Ces usines avaient été décrites par Vitruve en 25 avant JC, et il y a un nombre croissant d’exemples de ces moulins à eau romains.

Moulins de Barbegal
Moulins de Barbegal

Les moulins de Barbegal sont considérés comme « La plus grande concentration connue de puissance mécanique du monde antique ». La meunerie alimentée en eau par la branche orientale de l’aqueduc qui alimentait Arles, pouvait produire 4,5 tonnes de farine par jour, de quoi alimenter les 12 500 habitants d’Arles de cette époque.

Maquette exposée au Musée Départemental de l’Arles Antique
Maquette exposée au Musée Départemental de l’Arles Antique

Auteur : Légion VIII Augusta

La Legion VIII Augusta, est une activité d'Histoire Vivante et de médiation de l’association Human-Hist. Elle est une association culturelle loi 1901, d’éducation populaire agréée, complémentaire de l’enseignement public, déclarée d’intérêt général, fondée en 1995 et établie à Autun (71) en Bourgogne. Elle est constituée de passionnés et de professionnels issus de plusieurs branches institutionnelles liées à la culture et à l’éducation: histoire, archéologie, histoire de l’art, patrimoine, langues anciennes, sciences et techniques ou encore spectacle vivant. Elle est spécialisée dans la médiation, l'éducation et la recherche dans les domaines des sciences de l’antiquité et les humanités classiques mais aussi les sciences humaines et sociales.

A voir aussi

Menu