Composition de la Légion romaine

légion romaine

Par • Publié dans : Armée romaine

Légion complète
En 70 après Jésus-Christ, sous le règne de l’empereur Vespasien,
La Legio VIII Augusta comprend environ 5500 hommes répartis en 10 cohortes.

La première cohorte (à gauche sur le panneau) compte seulement 5 centuries de 160 hommes soit plus de 800 légionnaires. Elle regroupe l’élite de la légion.01)Notre description correspond au portrait-robot d’une légion impériale telle que la définissent une majorité d’historiens

Les neuf cohortes suivantes, numérotées de II à X ( de gauche à droite sur le panneau), se divisent chacune en 6 centuries de 80 légionnaires.

Un centurion (CT), secondé par un optio (O) commande chaque centurie. Elle possède un tesserarius (T), un signifer (S) et un cornicem (C ).

Ces centurions sont les vrais responsables des troupes pendant la bataille et au camp. Fines lames, rompus à toutes les ficelles, les ruses du combat au corps à corps, pétris d’expérience, ils avancent toujours en première ligne, à la tête de leur centurie.

Le Primus pilus, centurion de la première centurie de la première cohorte (tout à gauche) est le plus élevé en grade et a le privilège de participer aux réunions d’état-major. Tout légionnaire, tout centurion rêve de devenir centurion primipile mais il faut beaucoup de forces physiques et morales, de compétences, de bravoure, plus un brin de chance… pour rester en vie assez longtemps.

Le Tesserarius détient le mot de passe. Le Signifer ( ou porte-enseigne) porte le signum (enseigne) de sa centurie. Il montre le chemin à suivre dans la marche comme au combat. Au camp, il surveille l’argent, déposé dans la chapelle aux enseignes, et le marché où les soldats s’approvisionnent.

Les sonneries du cornicem (sonneur de cornu) mobilisent les porteurs d’enseigne que les légionnaires suivent immédiatement, aussi bien dans les rassemblements, la marche ou les batailles.

Une très lourde responsabilité pèse sur l’Aquilifer : Ce gradé porte l’aigle , symbole sacré de la légion, objet d’un véritable culte. Chaque légion possède un aigle !

La cavalerie, avec ses 120 cavaliers, sert d’agent de liaison, d’escorte et d’éclaireur.

L’état-major comprend

  • Un légat, nommé pour deux ou trois ans. Il commande la légion en veillant à la bonne marche des unités, en faisant respecter la discipline, pratiquer l’exercice, en assurant des pouvoirs financiers et judiciaires.
  • Un tribun laticlave, reconnaissable à la large bande pourpre qui orne sa tunique et indique son rang sénatorial. Ce deuxième personnage de la légion aide le légat dans ses fonctions judiciaires et dans la gestion de l’exercice.. Il peut aussi le remplacer.
  • Un préfet de camp, souvent un ancien centurion primipile, troisième personnage de la légion par ordre d’importance. Il supervise l’entretien du rempart, surveille les bagages pendant la marche et commande l’artillerie.
  • Cinq tribuns angusticlaves, ainsi nommés car leur tunique s’orne d’une bande pourpre étroite et signale leur appartenance à l’ordre équestre. Chacun mène au combat deux cohortes soit environ 1000 soldats et officiers. Ils participent aux réunions d’état- major, dirigent l’exercice sur le terrain, veillent à la sécurité des portes du camp, à un bon approvisionnement de la légion, au bon fonctionnement de l’hôpital et peuvent même rendre la justice.

Notes   [ + ]

Auteur : René Cubaynes

Agrégé de l’Université, Docteur ès Sciences, titulaire d'une thèse post doctorale sur l'armée romaines : les hommes de la VIIIè Legion Auguste. Président fondateur de la Légion VIII Augusta, et aussi Legatus, connu sous le nom de Marcus Iulius Gallus.

A voir aussi

Menu