La durée de la militia sous le haut-empire

Legio VIII Augusta à Marle

Par • Publié dans : Armée romaine

La question apparaît simple : combien de temps un légionnaire, engagé volontaire, sert-il sous les aigles avant d’obtenir le statut de veteranus ?

Nous disposons seulement d’une douzaine de textes officiels pour aborder et résoudre ce problème.

Comment, dans ces documents, estimer le temps de service ?

Chaque épigraphe nous donne deux types d’éléments de datation très précis :

  • la titulature du César en place.
  • le nom des consuls éponymes de deux années consécutives.

Nous allons développer trois exemples tirés de trois provinces différentes de l’Empire :

  • la Mésie,
  • la Numidie,
  • l’Égypte.

La Mésie  ^

Référence ^

[Imp(eratori) Caes(ari) Traiano Hadr(iano) Aug(usto)]
[pont(ifici) max(imo) trib(unicia) pot(estate) XVIII]
[co(n)s(uli) III p(atri) p(atriae) veterani qui mili]
[tare coeperunt Annio et Atilio co(n)s(ulibus) et Palma]
[et Tullo co(n)s(ulibus) missi honesta missione su]b
[Iu]lio Maiore leg(ato)
Aug(usti) pr(o) pr(aetore)
et Plotio Iuliano leg(ato) A[ug(usti)]
Extrait du CIL III, 6178 province : Mésie inférieure Lieu de découverte : Balta Iglita/Troesmis

Dater le texte ^

  • La titulature de l’empereur Hadrien avec la XVIIIe puissance tribunicienne indique la fin de l’année 134.
  • Le légat pro préteur Sextus Iulius Maior gouverna la Mésie entre 132 et 135.

Le temps de service ^

Les recrues s’engagèrent « qui militare coeperunt » sous le consulat d’Appius Annius Trebonius Gallus et de Marcus Atilius Metilius Bradua, soit en 108 et sous le consulat de Cornelius Palma Frontonianus II et de Publius Calvisius Tullus Ruso, soit l’année suivante en 109. Le même texte précise qu’ils sont libérés en 134 soit au bout de 25 stipendia pour les uns et de 26 stipendia pour les autres.

La Numidie ^

Référence ^

[I]mp(eratori) Caes(ari) M(arco) Au
relio Antonino Aug(usto)
Armeniaco pont(ifici)
max(imo) trib[un(icia) pote]st(ate) XX
imp(eratori) III co(n)s(uli) III [p(atri) p(atriae) 3]III
liberalissim[oq(ue) p]rin
cipi dedicante
P(ublio) Caelio Op[ta]to leg(ato) Aug(usti) pr(o) pr(aetore) |(centurioni) et v[ete]rani
[[leg(ionis)
III Aug(ustae)]] qui militare
coeperunt divo Pio
III et M(arco) Aurelio Vero II et
Stloga et Severo co(n)s(ulibus).
Extrait du CIL VIII, 18067 Province de Numidie Lieu de découverte : Lambaesis

Dater le texte ^

Marc Aurèle devient Pater Patriae en 166 et reçoit la XXe puissance tribunicienne en 166.

Le temps de service ^

Les recrues entrèrent dans la légion soit sous le consulat d’Antoninus Pius III et Marcus Aelius Aurelius Verus Caesar, en 140, soit sous celui Titus Hoenius Severus et de Marcus Peducaeeus Stloga Priscinus, en 141. Libérés en 166, ils servirent donc 25 ou 26 ans.

L’Égypte ^

Référence ^

[Imp(eratori) Caesari]
[T(ito) Aeli]o H[adriano]
[Ant]onino Aug(usto) Pio
[p]ontifici maximo
tribun(icia) potest(ate) XX
co(n)s(uli) IIII p(atri) p(atriae)
veterani
leg(ionis) II Traian(ae) Fortis
qui militare coeperunt
Augurino et Sergiano co(n)s(ulibus) stip(endiorum) XXVI
et Hibero et Sisenna co(n)s(ulibus) stip(endiorum) XXV
missi honesta missione sub
M(arco) Sempronio Liberale
praef(ecto) Aegypti et
L(ucio) Iulio Crescente praef(ecto) castror(um)….
Extrait de l’AE 1969/70, 633 Province d’Égypte Lieu de découverte : Nicopolis

Dater le texte ^

La XXe puissance tribunicienne d’Antonin le Pieux indique l’année 158.

Le temps de service ^

Ce document, le plus complet, énonce dans l’ordre des cohortes et des centuries les 134 vétérans déduits.01)Lassère, 2007

Les légionnaires libérés, engagés sous le consulat de Caius Iunius Serius Augurinus et de Caius Trebius Sergianus, en 132, ont effectué XXVI stipendia ; ceux enrôlés sous le consulat de Marcus Antonius Hiberus et de Publius Mummius Sisenna, en 133, ont effectué 25 stipendia.

Nous retrouverions des temps de service comparables dans les CIL III, 1172, 6580, 8110, 14507 ;- CIL VIII 2744, 18068 ;- AE 1925, 109.

 

Conclusions ^

Les libérations interviendraient donc tous les deux ans, le 7 janvier de nos années impaires. D’après ces documents, la militia normale, pendant le Haut-Empire serait de 25 ou 26 ans.

 

Bibliographie02)LASSÈRE J.-M., Manuel d’Épigraphie romaine, tome II, Picard, Paris, 2007, p. 768-771.

Notes   [ + ]

Auteur : René Cubaynes

Agrégé de l’Université, Docteur ès Sciences, titulaire d'une thèse post doctorale sur l'armée romaines : les hommes de la VIIIè Legion Auguste. Président fondateur de la Légion VIII Augusta, et aussi Legatus, connu sous le nom de Marcus Iulius Gallus.

A voir aussi

Menu