Le contubernium

Contubernia

Par • Publié dans : Armée romaine

Les 80 légionnaires d’une centurie se répartissent en 10 modules de base, le contubernium, dont les 8 soldats se partagent une tente, un équipement de cuisine, un ensemble d’outils et une mule. Si vous comptez bien, notre Legio VIII Augusta comprend 640 contubernia, soit 5120 légionnaires.

contubernium, Peter Connolly
Le contubernium, par Peter Connolly, reproduction avec son aimable autorisation.

Dans le camp, les 11 tentes de la centurie occupent un rectangle de 36 m. de long sur 8 m. de large.

Vous distinguez, de gauche à droite :

  • En bout de rangée, la tente du centurion, plus grande que celle de ses hommes.
  • Le rempart, surmonté de la palissade, gardée par des légionnaires en armes.
  • La première des 10 autres tentes de la centurie. Étendues sur le sol, elles prennent la forme de papillons géants d’où leur nom de papilio.

Toujours de gauche à droite, un légionnaire, en armure à écailles, finit de décharger la mule. Deux autres, accroupis, font la cuisine pour la chambrée. Deux, en arrière, terminent l’installation et le piquetage de la papilio. Ils sont en tunique, les cotes de mailles et tout l’armement pendent sur les grands boucliers cylindriques, bien protégés par les houses de cuir. Deux enfin, achèvent de s’équiper pour prendre leur tour de garde…. Et le dernier des huit ? De l’autre coté de la tente, il discute avec un cavalier, vous pouvez imaginer qu’il reçoit les consignes.

Avez-vous bien remarqué ?

  • Les outils, pelle, pioches (la dolabra), tranche-gazon ( planté tout droit dans l’herbe.
  • Les tuniques qui sont de couleur différente.
  • Les légionnaires portent indifféremment l’armure à écailles (lorica squamata), la cotte de mailles (lorica hamata) ou l’armure segmentée (lorica segmentata). La notion d’uniforme n’existe pas, vous devez parler d’équipement ou mieux de panoplie.
  • Les soldats semblent d’age très différent. Le plus jeune sort de la tente, probablement une jeune recrue, un tiro, engagé entre 18 et 21 ans comme tout le monde ! Les plus anciens( les deux chauves !) frissent les 40 ans- la durée du service militaire peut atteindre 25 ans si déesse Fortune veille et parfois plus. L’un des centurions de la VIII, Marcus Aurelius Lucillus mourut à 60 ans après 40 années de service !

Le conseil de révision vérifie :

  • Les aptitudes physiques de la recrue et sa taille au minimum 1.65 m.
  • Ses capacités intellectuelles. Il faut connaître un peu de latin, langue du commandement. Savoir écrire, lire et compter ne peut nuire.

Trois grandes étapes se succèdent dans l’entraînement :

  • La mise en forme comprend natation, saut, course, gymnastique marches avec ou sans équipement.
  • Les activités militaires basées sur l’escrime particulière du glaive, le lancer du pilum, le tir à l’arc, le maniement de la fronde, l’équitation….
  • Enfin, la discipline du combat en unités tactiques qui assure à la légion une suprématie certaine dans les engagements.

Le légionnaire est un salarié, et sa solde de base tourne autour de 250 deniers d’argent soit 1000 sesterces de bronze ou 4000 as de cuivre. Mieux payé qu’un ouvrier agricole ou un petit paysan, mais il doit acheter tout son équipement.

Une tunique de lin revient de 6 à 7 deniers et certains dépensent plus de 60 deniers par an pour leurs vêtements !

Une mesure de vin ordinaire coûte 1 as mais pour un bon vin, il faut compter 4 as.

Auteur : Légion VIII Augusta

La Legion VIII Augusta, est une activité d'Histoire Vivante et de médiation de l’association Human-Hist. Elle est une association culturelle loi 1901, d’éducation populaire agréée, complémentaire de l’enseignement public, déclarée d’intérêt général, fondée en 1995 et établie à Autun (71) en Bourgogne. Elle est constituée de passionnés et de professionnels issus de plusieurs branches institutionnelles liées à la culture et à l’éducation: histoire, archéologie, histoire de l’art, patrimoine, langues anciennes, sciences et techniques ou encore spectacle vivant. Elle est spécialisée dans la médiation, l'éducation et la recherche dans les domaines des sciences de l’antiquité et les humanités classiques mais aussi les sciences humaines et sociales.

A voir aussi

Menu